Par Christian Pousset pour Harvard Business Review

Alors que de nouveaux outils apparaissent presque tous les jours, faisant de la digitalisation de l’économie et des organisations une des bascules les plus signifiantes de ces dernières décennies, le management, longtemps perçu comme une activité stable, doit lui aussi aujourd’hui opérer une mutation, et même devenir un acteur clé, un levier de ce changement. Un manager ne peut se contenter d’être un suiveur. Il se doit d’incarner le changement auprès de ses équipes. Quel que soit le contexte économique ou social de l’entreprise, il porte le projet de la direction et lui donne sens. Certes, mais au-delà du discours, cette bascule digitale pose un réel défi aux managers d’aujourd’hui : comment parvenir à gérer l’usage personnel, qui consiste à s’initier pour soi-même, et le partage collaboratif, au profit de l’efficience collective.

De nombreux managers se sentent désorientés et dépassés face à ces nouveaux défis. Ils perçoivent le digital comme un risque, et non pas comme une opportunité.
La difficulté du management dans un environnement en pleine digitalisation étant renforcée par l’absence de règles, de process et de solutions immédiates. La solution ? Face à cette nouvelle donne, les managers doivent axer leur action autour de trois principes, aussi simples qu’indispensables.

 

Accepter la dynamique collaborative

Le digital met à mal la structure hiérarchique, pensée comme un organigramme fixe, où chaque niveau est imperméable aux alentours. Il décloisonne et rompt avec la logique de silos. Les réseaux sociaux, Twitter et LinkedIn en particulier, permettent à des individus, quel que soit leur statut hiérarchique, leur profil ou leur secteur d’activité d’entrer en contact sur un même espace. Ce nouveau lieu, où un dirigeant peut avoir moins d’influence qu’un simple étudiant ou un salarié modifie forcément l’écosystème du manager. Là où les Intranet étaient des espaces contrôlés, hiérarchisés, des réseaux internes modernes obligent le manager à repenser son positionnement et le poussent à adopter une posture collaborative, qui est indispensable à la réussite de sa mission.

 

Lire la suite sur : https://goo.gl/P8qzxC