Enfin,

Après la tempête, le beau temps.

Après l’asphyxie, l’inspiration profonde.

Après l’apocalypse, la renaissance.

Dans tout changement, il y a toujours un avant et un après.

 

Déconfinement : « in progress »

Le Covid-19 est loin d’être derrière nous mais le déconfinement, lui, est bel et bien là. Après deux mois d’étouffement (salutaires pour certains, terribles pour d’autres), une nouvelle ère s’ouvre. Enfin, nous voici libres de nous déplacer (sans attestation) et de reprendre le chemin d’une activité professionnelle plus soutenue. Il est temps de relancer une économie qui tremble encore sous l’effet du gel brutal qu’elle a subi. Et il est temps de ne plus avoir peur et d’affronter le changement. Même si c’est vertigineux.

 

Les entreprises, pivots de la relance économique

Les entreprises et leurs dirigeants sont les pivots de cette relance économique. Le rôle qu’ils ont à jouer est aussi vaste que la responsabilité qui pèse sur leurs épaules. Et il s’agit ici de garder la tête froide, de composer avec le présent et d’agir simultanément sur les fronts les plus essentiels. À temps exceptionnels, réactions exceptionnelles.

 

Les priorités post-déconfinement

Humain

  • Protéger ses collaborateurs et ses différents partenaires (clients, fournisseurs) en préservant (ou mieux encore, en renforçant) la relation de confiance.
  • Favoriser le télétravail, organiser des visioconférences, installer des murs éphémères dans les openspaces, communiquer régulièrement (mesures de sécurité, état de santé et vision), traiter ses partenaires au cas par cas, se recentrer sur ses périmètres stratégiques, réaliser un suivi en temps réel
  • Chiffre clé. 93% des Français sont pour le maintien du télétravail partout où cela est possible. (source : OpinionWay)

 

Finances

  • Activer un plan de continuité d’activité pour garantir la survie de son entreprise en redémarrant l’activité le plus rapidement possible avec un minimum de pertes.
  • Sécuriser les flux financiers et logistiques, consolider un seuil d’activité vitale, relocaliser si nécessaire certaines productions, faire appel à une ressource experte pour mettre en place des outils de pilotage de la trésorerie et concevoir des process d’amélioration durables.
  • Chiffres clé. 56% des dirigeants estiment que la situation de leur entreprise ne va pas aller en s’arrangeant. (source : OpinionWay)

 

Digital

  • Opérer (ou mieux encore, finaliser) sa transformation numérique pour gagner en souplesse organisationnelle, sécuriser/fiabiliser ses données et s’affranchir des principes de réalité (fermeture de bureaux, horaires fixes de travail)
  • Digitaliser ses outils et ses process, investir dans du matériel performant capable d’améliorer le travail à distance et en réseau.
  • Citation clé. «Cette crise est un coup de pied dans la fourmilière de la transformation digitale. C’est à la fois une occasion pour les mauvais élève” de se mettre à niveau et pour les experts de partager leurs connaissances », Florian Meffre, cofondateur de la startup Gryzzly (assistant intelligent pour les équipes projets)

 

Sens

  • Remettre du sens dans ses services, ses produits et ses offres : en quoi sont-ils facilitants, utiles, plaisants, solidaires, responsables ?
  • Ré-insister sur sa différence en interne comme en externe, organiser des ateliers participatifs pour donner la parole aux salariés sur leurs attentes futures, travailler sa RSE, rendre visible ses actions sociales/solidaires sur les réseaux sociaux
  • Chiffres clés. 72% des Français pensent que l’expérience de confinement aura un impact à long terme sur leur façon d’appréhender la vie, avec un recentrage sur le sain et l’authentique, l’utilité, le bien-être et l’entraide. (Source : OpinionWay)

 

C’est un travail d’envergure et de fond qui s’annonce là pour les dirigeants.

Et pour relever ce défi, l’ouverture d’esprit – à l’autre, à l’écoute, à la critique, à l’extérieur, et aux nouvelles formes de travail – sera précieuse.