Lorsqu’une entreprise n’est plus rentable, qu’elle n’atteint pas ses objectifs commerciaux, ou qu’elle rencontre des difficultés sur le plan humain, financier ou opérationnel, une restructuration peut s’imposer. Ce processus se découpe en 5 grandes étapes clés.

 

Étape 1 : La phase d’éveil

La première étape dans la restructuration d’une entreprise en difficulté est la phase d’éveil, ou de prise de conscience. Il s’agit ici de bien s’assurer de la nécessité et des enjeux de cette transformation.

Dès les premiers signes avant-coureurs, réunissez les décisionnaires dans l’entreprise, ainsi que les responsables des principaux services, et faites le point, de manière exhaustive, et avec le plus d’impartialité possible sur le problème rencontré : situation de crise, désengagement des collaborateurs, baisse de la productivité, problèmes de trésorerie, baisse des ventes, stratégie commerciale inefficace… 

Cet audit doit être réalisé avec une grande prise de recul, et beaucoup de pragmatisme et de neutralité. Il doit porter sur tous les aspects de l’entreprise : l’orientation stratégique, la structure et l’organisation en interne, la gestion opérationnelle, humaine, financière… 

Repérez les différents dysfonctionnements et procédez ensuite à la conception d’un plan de restructuration sur mesure. Cela permettra de dégager les objectifs visés ainsi que les ressources disponibles pour les atteindre. 

Compte tenu de la difficulté à prendre du recul sur la situation, sur les problématiques rencontrées, il peut s’avérer très salutaire de faire appel à un manager de transition, expert de la restructuration d’entreprise. Chez Wayden, nos managers de transition sont dotés de plus de 15 ans d’expérience dans ce type de missions et sont spécialisés dans votre secteur d’activité. Ils vous accompagnent dans votre restructuration d’entreprise, quelle que soit l’ampleur de vos difficultés financières.

 

Étape 2 : L’annonce de la restructuration d’entreprise

Cette deuxième étape du projet de restructuration d’entreprise consiste à communiquer cette démarche auprès des différents acteurs de la société : les managers, les collaborateurs, ainsi que tous les acteurs externes (clients, fournisseurs, transporteurs, prestataires, partenaires…). 

Il est important d’anticiper l’impact émotionnel des changements déployés. En effet, une restructuration peut amener à prendre des décisions plus ou moins radicales liées au plan de retournement : licenciement économique, délocalisation, suppressions de postes, liquidation judiciaire, reclassement, cession, fusion-acquisition, fermeture de filiales ou de sites de production, Plan de Sauvegarde de l’Emploi – PSE, procédure de conciliation avec vos créanciers, procédure collective telle qu’un redressement judiciaire…. Ces différentes transformations chamboulent complètement le quotidien des équipes, d’où l’importance d’accompagner les collaborateurs dans cette transition.

Pour ce faire, partagez en toute transparence votre plan d’action pour restructurer l’entreprise, les raisons de la déstructuration, et insistez sur les bénéfices à terme. Veillez à construire et transmettre une vision forte, claire et inspirante.

Anticipez également les ressentis que cette annonce pourra susciter : stress, déception, panique, désengagement, résistance… 

Il est essentiel de donner aux équipes l’occasion de s’exprimer en toute confiance sur leurs craintes et de leur apporter des réponses claires et rassurantes.  

Enfin, assurez-vous auprès de chacun de vos managers que l’ensemble des salariés a bien compris les tenants et aboutissants de cette mutation et qu’ils se sentent concernés et rassurés. 

Cette étape est décisive car la réussite de la restructuration de l’entreprise dépend en grande partie de l’implication de tous les collaborateurs.

 

Étape 3 : La phase de déconstruction de l’ancien modèle

La phase de déconstruction fait référence à la désintégration de l’ancien modèle organisationnel de l’entreprise. Toutes les anciennes pratiques, modes de pensées et stratégies que vous avez définis comme non pertinents ou obsolètes doivent alors disparaître.

Là encore, cette étape, qui marque une vraie scission, peut être une grande source de stress et de perte des repères. Pour apaiser les esprits et assurer son bon déroulement, il faudra donc accompagner les équipes de très près, au quotidien. 

 

Étape 4 : La phase de reconstruction de l’entreprise

La phase de déconstruction donne suite à l’étape de la reconstruction de l’entreprise. C’est à ce moment que vous mettrez en place votre nouveau modèle organisationnel. Il faudra veiller à ce qu’il soit appliqué à tous les niveaux de l’organisation : la direction, la réorganisation des services, le mode de management, l’efficacité opérationnelle… 

Pour assurer la bonne implémentation de votre restructuration, menez un suivi régulier des performances, et une évaluation attentive de l’engagement et du bien-être des équipes. 

Accompagnez vos collaborateurs dans ce changement en aidant chacun à trouver ses marques et à s’adapter au nouvel écosystème. 

 

Étape 5 : La phase d’intégration et d’ajustement 

La dernière étape est l’intégration progressive du nouveau modèle organisationnel. 

Il faut savoir que les opérations de restructuration doivent souvent s’étaler sur une longue période. Elles ne se terminent pas au moment précis où le nouveau modèle est implanté, mais doivent au contraire faire l’objet d’une longue phase d’intégration et d’ajustement

Durant cette période, il pourra donc être nécessaire de déployer certaines actions correctives si les résultats n’ont pas été à la hauteur des objectifs. 

 

Un manager de transition pour piloter sa restructuration d’entreprise 

Comme toute transformation profonde, la restructuration d’entreprise est délicate et complexe, en particulier si elle est mise en place en période de crise, et fait souvent l’objet de décisions lourdes et difficiles.  

Or, le manque de discernement et l’implication émotionnelle du chef d’entreprise peuvent représenter un vrai obstacle au déploiement de sa restructuration. Le plus sûr pour sauver son entreprise et préserver sa compétitivité sur le marché reste donc d’avoir recours à l’expertise d’un manager de transition, seul professionnel habilité à mener de front une telle démarche au sein des environnements les plus complexes auprès d’entreprises en difficulté. 

En savoir plus sur nos services de restructuration d’entreprise.