Dans la vie de toute entreprise, les changements sont inévitables pour perdurer face à l’évolution du marché, des technologies, des modes de travail et des habitudes d’achat, comme le prouve le contexte actuel. Or, ces mutations profondes, à la fois complexes et chronophages, représentent un défi de taille pour toute organisation, d’où la nécessité d’adopter une méthodologie rigoureuse.

Découvrez nos 5 conseils pour réussir votre conduite du changement, qu’elle soit d’ordre, managérial, financier, humain ou organisationnel.

 

1) Se préparer en amont et définir ses objectifs 

Comme tout projet d’envergure, une conduite du changement commence par une préparation minutieuse et une réflexion stratégique. 

Avant d’enclencher la moindre action, commencez par effectuer un état des lieux approfondi de votre situation, et un bilan des ressources financières, humaines et matérielles disponibles pour le pilotage du changement.

Cette première phase de diagnostic doit venir confirmer la viabilité du projet de transformation, quel qu’il soit (transformation digitale, changement de business model, réduction des coûts, internationalisation, fusion-acquisition…).

Prenez ensuite le temps de bien définir l’objectif final, ses enjeux stratégiques, les actions concrètes à mener, les délais et les moyens disponibles.

Anticipez également les éventuelles résistances que vous pourriez rencontrer de la part de vos collaborateurs, associés, prestataires ou partenaires. Listez aussi toutes autres contraintes financières, logistiques ou légales qui pourraient faire obstacle à votre transformation.

Ce plan d’action détaillé vous permettra non seulement d’estimer les coûts et les délais du projet, mais aussi d’évaluer les risques et d’anticiper les freins éventuels. Cette étape préalable est donc indispensable au bon déroulement de votre transformation et ne doit pas être précipitée.

 

2) Rassurer les collaborateurs face au changement

La résistance au changement serait l’une des premières causes de l’échec des conduites de changement. De nombreux collaborateurs estiment en effet que les changements au sein de leur entreprise sont « inquiétants » (50 %), tandis que d’autres trouvent que leurs craintes et suggestions ne sont pas prises en compte par la direction (68 %) – Source : Ifop.

Il est donc primordial de rassurer les salariés quant au bon déroulement de ce changement organisationnel et aux bénéfices attendus. 

Cela passe tout d’abord par une totale transparence. 

Communiquez bien en amont, l’intention de changement auprès de vos équipes. Préparez, par exemple, un communiqué à destination de vos salariés, pour les informer des tenants et des aboutissants de ce projet (bénéfices, impacts, contribution attendue, délais, actions à mener, vision finale…). 

Assurez-vous d’anticiper les réticences de vos salariés (peur de l’inconnu, anxiété, perte des repères et des habitudes…), et faites preuve d’une écoute active, avec un discours rassurant.  

Portez une attention toute particulière aux équipes directement impactées par cette transformation. 

 

3) Engager ses équipes dans la conduite du changement

 L’engagement des collaborateurs est une condition sine qua none à la réussite d’une conduite du changement. Il est donc nécessaire de garantir, tout au long du projet, l’adhésion des salariés face au changement.

Afin de favoriser l’engagement de vos collaborateurs, il est d’abord essentiel de leur transmettre le sens de ce projet, son impact et ses bénéfices pour l’entreprise et pour les salariés.

Pour fédérer vos équipes autour d’une même vision, il faudra aussi veiller à les tenir régulièrement informées de l’avancée du projet, grâce à une communication agile, ou méthode Scrum.

D’autre part, dans le cas d’une internationalisation, d’une transformation digitale, ou encore d’un changement de positionnement commercial, il pourra être nécessaire de développer de nouvelles compétences chez vos collaborateurs. Il faudra alors prévoir un temps et un budget dédiés à des formations, en ligne ou en présentiel, pour assurer l’efficacité opérationnelle de vos équipes.

Enfin, pour impliquer activement les collaborateurs, il faudra composer une équipe dédiée au pilotage du changement avec un coordinateur désigné, responsable du pilotage de projet, et en attribuant à chacun une mission claire et des actions ciblées.

 

4) Effectuer un suivi rigoureux tout au long du changement

Toute conduite du changement passe inévitablement par un suivi très rigoureux. Cela se traduit tout d’abord par la définition de KPI (Key Performance Indicator) mesurables et réalistes. Ces indicateurs clés de performance peuvent être relatifs au respect du délai, du budget, ainsi qu’à la qualité et à l’efficacité des actions menées durant la transformation. Ils vont permettre d’évaluer, de manière fiable, l’impact du changement et l’efficacité de la transformation. 

Au fil de votre transformation, si vous remarquez un écart entre votre objectif et les résultats obtenus, il faudra alors rapidement adapter votre stratégie avec des actions correctives.

 

5) Externaliser sa conduite du changement auprès de professionnels 

Selon une étude du cabinet McKinsey, 70 % des projets de conduite de changement échouent à l’échelle mondiale.

Ces mutations sont en effet très difficiles à déployer en interne, et de nombreux facteurs peuvent venir interférer dans la réussite de cette transformation.

Compte tenu des enjeux liés à un tel projet, il peut être très bénéfique, voire sécurisant, d’externaliser votre conduite du changement auprès d’un expert aguerri. 

Un manager de transition, spécialiste en gestion de projets d’envergure, est le partenaire idéal pour piloter une telle mutation. Ce professionnel saura fédérer vos équipes et déployer les leviers nécessaires pour apporter des résultats tangibles, quelle que soit l’ampleur du changement souhaité.

L’externalisation de cette mission sécurise l’intégralité de votre transformation et vous met à l’abri d’erreurs aux conséquences lourdes et coûteuses.

 

Chez WAYDEN, nous identifions, au sein de notre réseau de 2 000 dirigeants et managers chevronnés, un manager de transition spécialisé dans votre secteur d’activité et sur la fonction ciblée, pour une parfaite compréhension de vos enjeux. Fort de 15 ans de carrière à des postes de haut rang, cet expert en conduite du changement est rompu à la gestion de tels projets. Directement opérationnel, il saura, grâce à son savoir-faire et son leadership, piloter votre conduite du changement tout en assurant l’engagement et le bien-être de vos collaborateurs pendant cette phase de transition.

 

Au sein de notre EMT, la grande majorité des missions est d’ailleurs dédiée aux projets de transformation (57 % en 2018 selon le baromètre de la FNMT – Fédération Nationale du Management de Transition).