De nos jours, il devient de plus en plus difficile pour un salarié de rester fidèle à son entreprise lui ayant offert un premier salaire. En effet, dans un monde en constante transition, les challenges se font de plus en plus nombreux ainsi que les domaines pour lesquels postuler (on pense notamment à l’arrivée des nouvelles technologies venant bouleverser la vie des entreprises, les différents secteurs comme l’industrie ou encore le service).

Lorsque plusieurs portes s’ouvrent et sont accessibles, pourquoi s’en priver ? Pourquoi rester attaché à son entreprise? Tout est facteur de motivation. Explications.

A cette dernière, on en distingue deux aspects fondamentaux : L’ambiance ainsi que la valorisation.

Le premier renvoi donc à la notion du savoir-vivre en entreprise, des relations que pourrait avoir un employé avec un autre employé ou encore celles qu’il aura vis à vis de sa direction, hiérarchie directe. L’important dans l’obtention d’une ambiance de travail saine n’est pas tant l’augmentation de la productivité (qui par ailleurs n’en sera pas réellement affectée) mais l’objectif réside dans le fait de ne pas perdre cette productivité, car celle-ci, en cas de non respect, affectera bel et bien l’encadrement des salariés au sein de l’entreprise. Concernant la mise en valeur d’un salarié dans une entreprise, les critères à remplir afin que ce dernier puisse ressentir sa valeur ajoutée ne sont autres que son épanouissement personnel, ses prises de décisions ou encore la confiance que peut accorder la hiérarchie à l’égard de ce dernier.

Il faudra donc pour un manager, réussir à trouver l’équilibre entre ces facteurs afin d’assurer la motivation du salarié à rester dans l’entreprise le plus longtemps possible. Comment manager la motivation ? Est-ce manageable? Car oui, le plus souvent cela repose sur une décision personnelle à laquelle rien ni personne ne peut s’opposer. Le but du manager, dans ce cas précis, sera de faire en sorte que l’employé ne pense pas à une solution de « secours », ou tout simplement qu’il ait des envies d’ailleurs, en le gardant constamment éveillé et en le faisant travailler sur des sujets ayant de l’intérêt pour lui. Plusieurs méthodes managériales sont établies pour ce type de besoin. Comme par exemple, le fait de devoir jouer sur un management plus négatif en faisant refléter au salarié le fait qu’il peut perdre son travail à tout moment. Chez certains cette méthode est radicale et les forcent à donner le meilleur d’eux-mêmes afin de ne pas rester sur la touche. Cependant on peut s’attarder à croire que ce mode de fonctionnement du management ne peut-être efficace que sur du court terme avant que l’employé se rende bien compte de la manière dont il est traité.

Une autre méthode pour manager la motivation d’un salarié repose sur le retour sur investissement (en terme de motivation). C’est à dire le fait d’octroyer un bénéfice, peu importe sa nature, à l’employé démontrant son engouement pour le travail qu’il réalise dans l’organisation. Cette méthode est bien connue et se traduit le plus souvent par des primes à la réalisation d’objectifs ou autres. Ce type de motivation peut également se refléter dans le fait, pour un employeur, de montrer au salarié qu’il a adopté une attitude semblable à celle de l’entreprise, de suivi des codes et des valeurs de celle-ci et de montrer qu’il a parfaitement sa place dans l’organisation. La motivation s’en trouve donc affectée et l’employé se sent concerné à l’élaboration de ses tâches quotidiennes.

Par ces constats il faut donc comprendre que les défis technologiques, sociaux ou encore environnementaux d’aujourd’hui, amènent les salariés d’une entreprise à penser différemment, à agir d’une manière différente. Ces défis bouleversent donc les motivations des salariés qui, pour la plupart, ressentent le besoin de se sentir plus impliqué et cette nécessité à faire avancer les choses pour ne pas seulement travailler de manière générique à la création de profit sans ouverture à la clef.

 

Pour lire l’article complet de Romain GERARDIN-FRESSE, pour Forbes, c’est juste ici:

https://www.forbes.fr/management/ameliorer-la-gestion-des-ressources-humaines-grace-aux-incitations-positives/