Comment mettre en place une stratégie RSE efficace et pérenne ? Quels engagements de développement durable choisir ? Et comment rendre sa politique RSE crédible au regard des parties prenantes ? Tour d’horizon des conseils en RSE et développement durable.

 

Conseils pour mettre en place sa démarche RSE

Une démarche RSE doit être mise en place de façon structurée, en suivant 6 étapes clés : 

  1. Réaliser un audit 
  2. Désigner un chef de projet RSE
  3. Établir un plan d’action 
  4. Engager les équipes
  5. Former les collaborateurs 
  6. Communiquer sur ses actions

Toutes ces étapes sont détaillées dans notre article : « Mettre en place une démarche RSE ».

Pour assurer le bon déroulement de sa démarche de responsabilité sociale, il peut être très favorable de faire appel à un consultant RSE, tel qu’un cabinet de conseil en RSE et de conseil en développement durable ou un manager RSE de transition. Ces prestataires peuvent effectuer des audits RSE, former et fédérer les équipes, et piloter l’intégralité de la démarche RSE.

 

Conseils pour choisir ses engagements RSE 

La responsabilité sociétale des entreprises est un sujet très vaste, et une longue série de mesures peuvent être instaurées dans le cadre d’une politique de responsabilité sociale. 

Il est donc primordial pour l’entreprise de cibler avec soin les enjeux du développement durable sur lesquels elle souhaite concentrer ses efforts (éthiques et sociaux, environnementaux, économiques….).

Le choix des engagements RSE s’effectue d’abord en fonction du secteur d’activité. 

Par exemple, pour une entreprise dans le retail de produits textiles, l’une des premières mesures pourra concerner la qualité écologique des produits et la protection de l’environnement dans la chaîne de production. 

Une entreprise spécialisée dans le digital pourra quant à elle choisir d’utiliser des technologies plus propres.

Il est donc essentiel de prendre le temps de réaliser un état des lieux et un benchmark approfondi pour analyser les pratiques les plus plébiscitées par les acteurs du domaine d’activité en question.

Un autre facteur essentiel à prendre en compte est le ROI des pratiques RSE. En effet, mettre en place des mesures RSE peut représenter un certain coût, d’où l’importance de prioriser les actions qui assurent le plus grand retour sur investissement (par exemple, la réduction de la consommation d’eau ou d’énergie).

D’autre part, il faudra penser à échanger avec les différentes parties prenantes, à la fois internes (collaborateurs, managers…) et externes à l’entreprise (clients, fournisseurs, instances locales… ). Cela permettra de cibler leurs attentes et de répondre au mieux à leurs préoccupations sociales, environnementales et économiques. 

Les engagements RSE devront bien entendu être alignés aux valeurs de l’entreprise. 

 

Conseils pour pérenniser sa démarche RSE

L’un des grands défis, pour la plupart des entreprises, est d’intégrer leur politique RSE dans une démarche d’amélioration continue

Pour assurer la pérennité des actions RSE, il faudra tout particulièrement veiller à assurer l’adhésion des collaborateurs, à les former et à les faire participer à la réflexion autour du développement durable. Les salariés sont en effet la clé de voûte dans une démarche RSE, et leur engagement sera indispensable pour mener des actions durables. 

À terme, l’objectif est finalement d’intégrer les nouvelles valeurs responsables dans la culture de l’entreprise, en déployant progressivement des actions de plus en plus importantes.  

Là encore, il est crucial de dialoguer régulièrement avec les différents acteurs internes et externes à l’entreprise, pour solliciter des feedbacks et mieux comprendre les attentes des parties prenantes. 

Enfin, un suivi rigoureux et l’analyse régulière de l’impact des actions, grâce à des indicateurs de performance RSE, est une étape indispensable pour pérenniser sa stratégie RSE.

 

Conseils pour une démarche RSE crédible

Rendre sa politique RSE crédible aux yeux des clients, des salariés, des partenaires et du grand public passe inévitablement par une communication transparente, que ce soit en interne ou en externe, sur différents canaux (réseaux sociaux, site internet, presse…).

L’entreprise pourra notamment partager les actions menées, les engagements et les projets futurs au travers de reporting, de bilans, de rapports RSE… 

Attention toutefois à ne pas tomber dans le greenwashing : les engagements en développement durable doivent rester réalistes, et les actions doivent être reportées de façon honnête et sans exagération. 

Pour renforcer sa crédibilité, il peut également être intéressant d’obtenir des certifications RSE : le label AFNOR pour l’égalité hommes-femmes et la diversité, le label LUCIE 26000, le label B Corp… 

 

Faire appel à un manager RSE de transition

La RSE est un domaine relativement complexe, encadré par un grand nombre de principes, de normes et de réglementations. 

Pour assurer le bon déroulement de sa démarche RSE et le maintien de ses actions sur le long terme, il peut s’avérer très stratégique de faire appel à un expert en responsabilité sociétale.

Chez WAYDEN, nous sommes en mesure de mobiliser un manager RSE de transition, doté d’une solide expertise dans ce domaine, et d’une connaissance étendue des différentes normes, des labels et des pratiques RSE. Il vous aidera à déployer une stratégie RSE pertinente, valorisante et impactante.