Pendant la crise sanitaire, le nombre de télétravailleurs en France a atteint un record sans précédent, avec, pendant le premier confinement en mai 2020, 41 % des salariés qui travaillaient depuis leur domicile 1. Aujourd’hui, selon cette même étude, la grande majorité des dirigeants (67%), serait favorable à la mise en place du télétravail dans leur entreprise sur le long terme, dans le sillage de la crise sanitaire. Mais si cette pratique en vogue a démontré de nombreux bénéfices, à la fois pour l’entreprise et pour les salariés, elle peut aussi s’accompagner de certains obstacles. Tour d’horizon des avantages et inconvénients à développer le télétravail dans son entreprise.

 

Quels sont les avantages à développer le télétravail dans son entreprise ?

Mettre en place le télétravail dans son entreprise sur la durée, que ce soit à temps partiel ou à temps complet, présente un certain nombre d’avantages sur le plan économique, humain, commercial, mais aussi environnemental. 

Les avantages économiques du télétravail 

Grâce au travail à domicile, l’entreprise peut réaliser un certain nombre d’économies liées au transport, à la location et à l’entretien des locaux, aux fournitures et autres frais généraux. Les coûts liés à l’absentéisme et aux retards sont aussi réduits.

Par ailleurs, cette pratique contribue également à renforcer le bien-être au travail, la motivation du salarié et son engagement. Les collaborateurs sont plus fidèles, ce qui se traduit par une baisse du turn-over. C’est donc une autre source d’économie pour l’entreprise. 

Enfin, le home office permettrait aux salariés d’être plus efficaces. Pendant les différents confinements, la productivité des salariés français aurait ainsi augmenté de 22 % 3. Cela améliore donc les performances de l’entreprise et sa rentabilité. 

D’après cette même étude, le télétravail aurait permis d’économiser entre 216 et 230 milliards d’euros de PIB en France.

Ajoutons que la généralisation du télétravail va également faciliter les recrutements pour la société, qui n’aura plus à prendre en considération la situation géographique des candidats. Cela peut s’avérer déterminant pour des métiers en tension qui peuvent s’exercer à distance. D’autre part, le travail à distance permet à l’entreprise de renforcer son attractivité auprès des talents, et de se positionner sur le marché comme une société en phase avec les tendances actuelles et futures. 

 

Les avantages humains liés au télétravail

Sur le plan humain, le travail à distance permettrait aussi d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés.

Les télétravailleurs ont par exemple le sentiment d’être moins fatigués (72 %), et d’être plus autonomes et responsabilisés (69%) quand ils travaillent chez eux plutôt que sur site 1

Une grande partie des collaborateurs trouve aussi que le télétravail favorise la concentration (60,1 %), la gestion du stress (63,1 %), la productivité (53,4 %), et que cela permettrait une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie privée (58,7 %) 2

Ainsi, 86 % des télétravailleurs souhaiteraient poursuivre cette pratique au-delà de la crise sanitaire 1

Ces chiffres s’expliquent de plusieurs façons. Tout d’abord, le télétravailleur n’a pas à prendre les transports au quotidien, ce qui lui permet de gagner beaucoup de temps et d’énergie. Et il bénéficie, le plus souvent, d’une plus grande flexibilité dans ses horaires de travail.

Par ailleurs, le salarié n’est pas confronté aux nuisances sonores de l’open space, aux interruptions des collègues, et autres imprévus liés à la vie du bureau. Il est aussi moins tenté de prendre des pauses trop fréquentes et trop longues. Cela se traduit donc par une meilleure concentration et une plus grande efficacité au quotidien.

Toutefois, il reste difficile de généraliser ces avantages, car le bien-être en télétravail dépend d’un grand nombre de facteurs (qualité de l’espace de travail à domicile, contraintes imposées par l’entreprise, personnalités et besoins individuels…).   

 

Les avantages environnementaux du télétravail

Enfin, en développant le travail à distance, l’entreprise fait aussi un geste pour l’environnement. En effet, 2,9 jours de télétravail par semaine permettraient de réduire de 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre, soit l’équivalent des émissions annuelles de 366 000 personnes en France 2

La mise en place du travail à distance s’intègre donc parfaitement à une démarche de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

 

Développer le télétravail dans son entreprise : quels inconvénients ?

Si les bienfaits du travail à distance sont très nombreux, ce mode d’organisation présente aussi certaines limites, à la fois pour l’entreprise et pour les salariés. 

Les inconvénients du télétravail pour l’entreprise

Pour les employeurs, le home office présente plusieurs défis, tels que : le maintien de l’esprit d’équipe et des liens collectifs, le développement des compétences, le suivi des performances et le contrôle des tâches, la mobilisation des équipes…Malgré une communication régulière et l’utilisation d’outils intranet innovants et collaboratifs, il peut parfois s’avérer difficile de garantir l’efficacité des salariés, ainsi que leur engagement et leur motivation au quotidien. 

Les managers seraient d’ailleurs de moins en moins favorables au télétravail (50 % fin 2020, contre 55 % fin 2018), et nombre d’entre eux avouent rencontrer des difficultés face à cette pratique (40 % fin 2020 contre 18 % fin 2018) 1.

 

Les inconvénients du télétravail pour les salariés

Beaucoup de collaborateurs ont aussi découvert, pendant la crise sanitaire, la face cachée du travail à la maison. 

Voici quelques-uns des inconvénients du télétravail pour les salariés : 

  • l’isolement, la solitude, le manque de lien social et de sentiment d’appartenance, 
  • une charge de travail trop importante, qui peut mener au surmenage, au burn-out et autres troubles psychosociaux,
  • des difficultés à se déconnecter complètement, et une tendance à ne pas compter ses heures de travail,
  • des difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle, 
  • un environnement de travail inadapté, parfois sans espace dédié.

Par ailleurs, le fait de travailler à distance peut parfois mener à une perte de sens, et à un désengagement professionnel chez les collaborateurs. D’ailleurs, 56 % des télétravailleurs déclarent qu’ils se sentent plus engagés quand ils travaillent sur site 1.

Face à ces inconvénients, le travail hybride, savant équilibre entre le travail à distance et en présentiel, pourrait-il être la solution ? 

 

Quoiqu’il en soit, il semble aujourd’hui inévitable de s’intéresser à l’éventualité de développer ce mode de travail dans son entreprise. 66 % des dirigeants sont d’ailleurs convaincus que le télétravail va continuer à se généraliser dans les années à venir  1.

 

Sources : 

  1. 4ème édition du Baromètre annuel Télétravail de Malakoff Humanis, réalisé en décembre 2020.
  2. Étude « Télétravail, (im)mobilité, et modes de vie », de l’ADEME (Agence de la transition écologique), réalisée en juillet 2020
  3. Étude du Think Tank l’Institut Sapiens, publiée en mars 2021