Le secteur automobile fait partie des industries soumises à de nombreuses exigences de qualité. Les normes ISO sont ainsi des certifications incontournables pour de nombreux acteurs de la filière automobile. Outre le respect de standards qualité élevés, ces référentiels permettent notamment de répondre à des enjeux majeurs, liés à la sécurité des consommateurs et à la protection de l’environnement. Les normes ISO sont également des leviers très bénéfiques pour réaliser une réduction des coûts efficace et booster les performances financières de l’entreprise.

 

Qu’est-ce qu’une norme ISO ?

Une norme ISO est une certification dédiée à un établissement, et délivrée par un organisme agréé (appelés organismes de normalisation), tel que l’ISO, l’International Organization for Standardization. Cet organisme fournit des directives et des règles strictes à respecter dans tous les niveaux de l’entreprise. 

On distingue par ailleurs plusieurs types de normes ISO

  • les normes fondamentales (relatives aux signes et terminologies) ; 
  • les normes de spécification (relatives aux caractéristiques et performances attendues de la part d’un produit ou d’un service) ; 
  • les normes d’analyses et d’essais (qui concernent les tests à réaliser avant de commercialiser un produit ou un service) ; 
  • les normes d’organisation (relatives au management de la qualité et au process qualité de l’organisation). 

 

Pour obtenir une certification ISO, il faudra en faire la demande auprès de  l’International Organization for Standardization, ou auprès de l’AFNOR (Association française de normalisation). 

Les normes ISO permettent ainsi de garantir aux parties prenantes (clients, fournisseurs, investisseurs, sous-traitants…), que l’entreprise respecte les standards qualité propres à son secteur. 

 

 

La norme IAFT 16949 dans l’industrie automobile

La norme IAFT 16949 est une norme spécifique au secteur automobile. Elle remplace l’ancienne norme ISO / TS 16949, et s’inspire de la norme ISO 9001, ainsi que de nombreux autres référentiels internationaux issus de l’industrie automobile française, italienne, américaine, allemande… 

La norme IAFT 16949 n’est pas une norme indépendante : pour en obtenir la certification, l’entreprise doit également répondre aux exigences de la norme ISO 9001.

Cette norme qualité ISO s’adresse, à l’échelle mondiale, à toutes les entreprises qui interviennent dans la chaîne d’approvisionnement des constructeurs automobiles : les équipementiers ; les fournisseurs ; les fabricants de voitures, de pièces détachées, de composants, de logiciels intégrés, d’accessoires, de pièces d’entretien, etc. ; les entreprises de conception ; les sites d’assemblage de voitures et autres véhicules ; les sous-traitants qui délivrent des pièces automobiles et des services de finition (peinture, soudage…).

La norme IAFT 16949 édicte les exigences qualité pour la conception, le développement, la production, l’installation et l’entretien de pièces automobiles. Cette norme est, pour beaucoup d’entreprises, une condition sine qua none à l’exercice de leur activité, et un critère essentiel dans le choix du fournisseur. 

Toutes les certifications ISO sont délivrées après la réalisation d’un audit de la part des organismes agréés. L’entreprise est ensuite accompagnée dans l’optimisation de sa démarche qualité, et fera l’objet d’audits réguliers.

 

 

Normes ISO automobiles : des enjeux majeurs

Dans l’industrie automobile, les normes ISO permettent ainsi de répondre à des enjeux multiples, en termes de sécurité, de protection de l’environnement mais aussi de réduction des coûts

 

Les enjeux environnementaux des normes ISO

Les normes ISO mettent en avant le respect de critères environnementaux stricts. Elles incitent les entreprises à innover et à mettre en place de bonnes pratiques pour réduire leur impact environnemental. 

La norme ISO 14001, qui s’adresse aux entreprises de tous secteurs, définit par exemple les pratiques d’un management environnemental et encourage les entreprises à améliorer leurs performances environnementales à tous les niveaux : construire des véhicules de plus en plus économes ; améliorer les performances énergétiques dans toute la chaîne logistique ; réduire les déchets ; améliorer le taux de recyclage ; réduire la consommation en eau et en énergie et utiliser les ressources de manière plus efficace et réfléchie ; prendre en considération l’impact environnemental lié à toutes les opérations de l’entreprise (pollution atmosphérique, gestion de l’eau, gestion des déchets, contamination des sols…).  

 

Les enjeux liés à la sécurité

Outre ces critères écologiques, les certifications ISO définissent aussi des exigences très élevées en matière de sécurité, un engagement incontournable dans l’industrie automobile. 

La norme IAFT 16949 permet par exemple de viser un niveau de qualité élevé, de renforcer le contrôle et les tests des produits, de suivre et anticiper les exigences et normes en vigueur dans l’industrie automobile, et de respecter des critères stricts en termes de sécurité, de performance et de satisfaction client.

 

Les normes ISO et la réduction des coûts

Enfin, les normes ISO sont aussi d’excellents leviers pour permettre à l’entreprise d’optimiser et de réduire ses coûts.

Ce référentiel encourage notamment la minimisation des coûts à travers la réduction des ressources (eau, énergie…), l’optimisation des process et des outils d’amélioration continue, et la mise en place d’un système de qualité de premier ordre.

Toutes ces opérations contribuent à renforcer l’efficacité opérationnelle des équipes, la rentabilité de l’entreprise et sa compétitivité. 

 

 

Pourquoi obtenir une certification ISO dans l’industrie automobile ?

Obtenir une certification ISO pour faire reconnaître son système de management de la qualité présente de nombreux avantages pour l’entreprise. Cette initiative permet notamment de : 

  • Renforcer son avantage concurrentiel ; 
  • Renforcer la satisfaction client ;
  • Renforcer la crédibilité et gagner la confiance d’investisseurs et de partenaires commerciaux à l’échelle internationale ; 
  • Harmoniser ses process et ses résultats en termes de qualité de fabrication  ;
  • Augmenter ses résultats financiers ;
  • Valoriser l’image de marque de l’entreprise ;
  • Mettre en place une démarche RSE
  • Intégrer le système de management de la qualité dans une démarche d’amélioration continue.

 

 

Comment obtenir une certification ISO dans l’industrie automobile ?

Pour obtenir une certification ISO, il est d’abord nécessaire de déployer un certain nombre d’actions pour s’assurer d’être en conformité avec les exigences de la norme. 

C’est une démarche qui peut s’avérer chronophage et complexe, car elle nécessite un certain nombre de transformations profondes à plusieurs niveaux de l’entreprise. Il peut donc s’avérer très pertinent de se faire accompagner par un professionnel, tel qu’un manager de transition, pour mener à bien cette conduite de changement.