« Être passionné », voici un terme qu’il est parfois difficile d’assumer dans le monde de l’entreprise. Etre passionné par son travail est une chance. Souvent, on trouvera cette passion dans les projets de création d’entreprise, projets start-ups et autres freelances où l’individu cherchera avant tout à satisfaire une envie d’activité particulière. La gestion de cet engouement pour son travail est délicate. En effet, une mauvaise mise en application de celui-ci peut faire tourner la passion en cauchemar sans que l’on ne puisse y faire grand chose. La réflexion faite sera « Faut il être passionné pour réussir dans une entreprise? »

A l’heure des entretiens d’embauche, le fait d’avoir un attrait particulier pour le secteur où l’on postule, dans la mesure où il est maîtrisé, peut jouer en la faveur du candidat en faisant primer cet atout sur celui des diplômes et autres certifications obtenues. Il va de soi que lorsque l’on emploie le terme passion, ce dernier reflète le caractère humain, la personne et ses envies. C’est donc de cet aspect humain que pourra être retranscrit mais également partagé, la passion. On retrouvera donc, au travers de ce partage, des convictions, de l’envie, un fil conducteur etc. Tout autant de facteurs pouvant influencer la vie en entreprise, les collègues dans l’environnement et ayant comme but final une amélioration des conditions de vie dans l’organisation en question.

Dans les tâches de tous les jours, la passion fait office d’arme de différenciation. En effet, une personne passionnée, quelque soit la difficulté faisant face, la surmontera. Au travers de cet attrait pour son métier, se cache une vraie force de motivation ainsi que de soutien aux différents supports de l’entreprise. Ces personnes sont donc impliquées et motivées plus que par le retour de bénéfice et sont capables, à elles seules, de soutenir un ou plusieurs services au sein d’une organisation.

On comprendra que la passion, à différents degrés, ne se traduira pas de la même façon pour quelqu’un travaillant dans le management de transition que pour quelqu’un travaillant dans l’art par exemple. Ce qui est donc important de retenir est l’impact que cet engouement a sur le travail de la personne concernée et ce qu’elle apporte à son entourage ainsi qu’à l’entreprise elle-même.

Ces apports se traduiront par de la motivation, du bonheur, de la créativité ou encore de la persévérance, critères essentiels à tout bon développement d’entreprise. Attention cependant à prendre soin des personnes passionnées dans l’entreprise car un retournement de situation peut vite arriver et une déprime s’installer si l’engouement n’est pas suffisamment alimenté.

Pour lire l’article complet de Hélène Schetting paru dans Forbes:
https://www.forbes.fr/management/votre-passion-clef-de-votre-reussite/