Traditionnellement, une start-up est une jeune entreprise innovante et en pleine croissance, qui exerce généralement dans le secteur de la tech ou du numérique.  Mais une start-up se distingue avant tout par un état d’esprit unique en son genre, qui place l’innovation, l’intelligence collective et le travail collaboratif au premier plan.

Quels que soient sa taille ou son secteur d’activité, toute entreprise peut adopter une culture start-up. S’inspirer de ce mindset de jeune pousse peut d’ailleurs être très bénéfique pour augmenter la croissance de son activité.

Voici quelques clés pour développer une culture start-up et booster les performances de son entreprise. 

 

Adopter un style de management participatif  

La culture start-up se traduit tout d’abord par un style de management participatif

Avec ce mode de gestion, les collaborateurs sont très impliqués dans les prises de décisions et chacun est placé sur le même pied d’égalité. Ce style de management encourage aussi la prise d’initiatives, l’intelligence collective, la créativité et le sens de l’innovation.

Avec un style de leadership collaboratif, l’humain est placé au centre. Le bien-être des salariés est une priorité et le manager tient plus un rôle de “coach” que de responsable hiérarchique : il motive les équipes, crée un lien de confiance et instaure un climat positif et bienveillant. 

Ce type de management peut être un véritable accélérateur de croissance s’il est appliqué efficacement. En effet, les salariés sont plus impliqués, plus engagés et donc plus productifs. D’autre part, l’entreprise peut grandement renforcer sa compétitivité en favorisant l’innovation au quotidien. 

 

Horizontaliser son modèle organisationnel  

Dans la culture start-up, la communication en silos et le modèle pyramidal n’ont pas leur place : il faut adopter un management horizontal

Pour ce faire, il faudra notamment : 

  • instaurer une communication étroite et transparente entre chaque service de l’organisation ; 
  • supprimer le formalisme et simplifier les procédures complexes et les contrôles laborieux ;
     
  • adopter des outils digitaux pour faire circuler l’information plus facilement ; 

Ce fonctionnement transversal permettra à l’entreprise d’accélérer les process, de prendre des décisions plus rapidement et de faire preuve de plus d’adaptabilité face au changement, ce qui contribuera directement à accélérer le développement de l’organisation. 

 

Faire preuve d’innovation et d’agilité 

Comme mentionné plus haut, l’innovation est l’un des maîtres-mots de l’état d’esprit start-up. Pour développer une telle culture d’entreprise, il ne faut pas hésiter à se tourner vers des méthodes et outils de gestion innovants.

Par exemple, un mode de gestion agile permet d’optimiser chaque aspect de la conduite de projet et de booster les performances des équipes. Les prises de décisions sont plus rapides, le travail collaboratif est mis à l’honneur et la souplesse ainsi que l’interaction sont encouragées.

Il existe un certain nombre de pratiques agiles (la plus connue étant la méthode Scrum). Pour en savoir plus le sujet, consultez notre article « 5 exemples de méthodes de management agile »

Faire preuve d’agilité et d’innovation pourra aussi permettre à l’entreprise de saisir rapidement les opportunités, de développer une culture du risque, mais aussi de mieux gérer les crises et les changements.

 

Créer une vision forte et porteuse de sens

Les entreprises dotées d’un esprit start-up ont en commun d’être portées par une vision forte et pleine de sens, qui oriente toutes les actions et les décisions au quotidien. 

Le fondateur est celui qui insuffle une vision inspirante à ses équipes : il doit être porteur d’un message fort, clair et engageant. Les managers doivent quant à eux veiller à transmettre cette vision et les valeurs de l’entreprise auprès des collaborateurs, avec enthousiasme et conviction. 

C’est en effet un élément clé pour assurer l’adhésion des collaborateurs, générer un sentiment d’appartenance et de fierté. Cela aura un impact direct sur la motivation et sur l’efficacité opérationnelle des salariés, et donc sur la croissance de l’entreprise. 

 

Instaurer un cadre de travail convivial 

La culture start-up se reflète aussi dans les locaux de l’entreprise. Les espaces de travail sont aménagés pour favoriser le bien-être et pour simplifier les échanges. L’open space est donc de rigueur. Des espaces annexes (coins cafés, espace détente…) sont aussi les bienvenus. 

Tout doit être pensé pour favoriser le dialogue, briser les codes, faciliter la cohésion d’équipe et instaurer un climat de confiance. 

Des activités de teambuilding et des événements d’entreprises (séminaires, after work, manifestations sportives, activités culturelles…) seront aussi bénéfiques pour encourager la cohésion d’équipe et favoriser l’intelligence collective.