Par Benoit Duand-Tisnes, Managing Partner

 

Qui a piqué mon fromage ? ou comment s’adapter au changement

Spencer Johnson – Ed. Michel LAFON

 

Dans ces temps encore estivaux, je vous partage une fable à priori légère, mais étonnante d’à propos au regard de notre monde actuel en transformation profonde, rapide et désormais permanente.

 

BOUGER OU NE PAS BOUGER

La transformation est inéluctable pour chaque entreprise si elle veut survivre. Et celle-ci passe avant tout par son unité fondamentale ; l’humain !

C’est donc encore une fois au niveau de l’Homme que tout se joue. Or, comme dans tout changement, la plupart d’entre nous sont conscients de cette nécessité de changement, sont conscients des actions à mettre en œuvre, mais son beaucoup moins enclins à l’embrasser dès lors qu’il s’agit de changer sa propre personne.

 

PARFOIS, LE CHANGEMENT S’IMPOSE À NOUS

« Qui a piqué mon fromage ? » est l’histoire édifiante de deux petits hommes, les « minigus » Polochon et Baluchon, et de deux souris, Flair et Flèche, qui vivent dans un labyrinthe. Les quatre compères se rassasient quotidiennement de fromages tous les jours à un endroit précis du dédale. Mais un beau matin, leur fromage vient à disparaître.  Cette épreuve prendra les uns au dépourvu, plus ou moins durablement, et sera surmontée avec brio par les autres.

Le fromage symbolise les objectifs personnels, familiaux ou professionnels que chacun se fixe dans sa vie.

Le labyrinthe représente le cadre de notre quète (le couple, le foyer, l’entreprise ou la société).

Et les quatre personnages incarnent, chacun à sa mesure, une part de nous-même.

Leurs aventures sont parsemées de citations inspirantes, que seuls pourront voir les personnages qui auront choisi de partir à l’aventure dans les zones du labyrinthe qui leurs sont encore inconnues.

NE PAS AVOIR PEUR

Cette fable amusante qui se lit en moins de deux heures a pour but de dédramatiser nos peurs, nos inhibitions et nos préjugés face au changement. Elle nous incite au contraire à l’anticiper et même à s’en réjouir. Tout bouge, tout évolue, et la seule manière de ne pas succomber est de nous adapter !

 

Benoit DURAND-TISNES – Managing Partner, WAYDEN