Véritable frein à la productivité, le fonctionnement en silo est aujourd’hui obsolète au sein des organisations. Mais comment briser cet « effet silo », notamment au sein de la supply chain management ? Quels sont les leviers à actionner pour décloisonner l’information dans la chaîne logistique et ainsi maximiser vos performances ? Voici nos conseils.

 

Qu’est-ce que l’effet silo ? 

On parle « d’effet silo » ou de « communication en silo » quand des groupes de collaborateurs d’une organisation travaillent et communiquent de façon cloisonnée au sein de leur département, sans prendre en considération les orientations globales de l’entreprise et les objectifs des autres business units.

Ce fonctionnement en silo est souvent décrié dans le monde des affaires. En effet, il favorise un mindset individualiste, impacte le partage de l’information, fait obstacle à l’intelligence collective et peut fortement mettre à mal l’efficacité opérationnelle. À terme, cette organisation en silo peut avoir un impact sur les performances et sur la compétitivité de la société.  

 

L’effet silo au sein de la supply chain

Pour les entreprises de la grande distribution, l’effet silo au sein de la supply chain management (SCM), soulève des problématiques bien spécifiques. En effet, la chaîne logistique regroupe un très vaste panel d’acteurs en charge de l’acheminement des marchandises, de la fabrication, de la distribution, de l’entreposage, de la gestion des stocks, de la gestion des coûts, de la manutention, du contrôle qualité, de la préparation des commandes… 

Les acteurs de la supply chain, garants de la qualité des produits et de la satisfaction client, jouent donc un rôle clé dans les performances de l’entreprise.

Or, au sein des équipes chargées du management de la supply chain, une communication étroite est essentielle pour assurer la productivité des équipes, la fluidité des process et la bonne coordination de chacun.

 

Briser les silos au sein de la supply chain peut ainsi permettre :

  • De gagner du temps dans la gestion logistique et d’accélérer les process
  • D’améliorer l’efficacité opérationnelle des équipes
  • D’améliorer la logistique à tous les niveaux : optimisation de la gestion des flux, de la traçabilité, de l’ordonnancement… 
  • De renforcer l’engagement des collaborateurs et le sentiment d’appartenance
  • D’améliorer la qualité, de réduire les délais de livraison et de renforcer la satisfaction client 
  • De réduire les dysfonctionnements
  • De renforcer l’agilité et la réactivité de l’organisation 
  • De simplifier les échanges et la communication avec les parties prenantes (fournisseurs, transporteurs, clients, partenaires…)
  • D’améliorer la gestion des risques
  • De renforcer la connectivité entre les différents acteurs et de décloisonner l’information

 

Comment diminuer l’effet silo pour maximiser ses performances ?

De nombreux leviers peuvent être actionnés afin de réduire le fonctionnement en silo au sein du département Supply Chain et ainsi maximiser les performances globales de l’entreprise, tels que : 

  • Mettre en place des outils collaboratifs intranet 

À l’ère du digital, la circulation de l’information n’a jamais été aussi simple. Pour favoriser des échanges instantanés, rapides et transparents, il est essentiel d’installer des outils digitaux collaboratifs (Slack, Asana, Monday…) afin de briser les silos entre l’ensemble des collaborateurs.

  • Adopter un mode de management participatif 

Pour mettre fin à l’effet silo, le manager joue un rôle clé. En effet, il lui revient de mettre en place un style de management collaboratif, qui place les collaborateurs sur un même pied d’égalité et qui favorise l’entraide, l’esprit d’équipe, l’intelligence collective… Ce style managérial contribuera fortement à briser le fonctionnement en silo et à renforcer une communication étroite entre les différents services de l’entreprise. 

  • Organiser des événements de cohésion d’équipe 

Afin de favoriser la collaboration et l’esprit d’équipe et de resserrer les liens, il sera également bénéfique d’organiser des événements dédiés, tels que des activités de teambuilding, du coaching collectif, des formations… Il faudra aussi veiller à organiser des réunions d’équipe et des meetings réguliers avec les représentants des différents départements de l’entreprise. 

  • Intégrer un état d’esprit collectif au sein même de la culture d’entreprise

Pour être en mesure de réduire l’effet silo, la gouvernance doit s’efforcer d’intégrer des valeurs de partage et d’entraide au sein même de la culture de l’entreprise. Pour ce faire, il peut parfois être nécessaire de revoir l’ensemble du modèle organisationnel de la société. Il convient en effet de briser les silos hiérarchiques et d’instaurer un véritable modèle transversal.

  • Installer un logiciel de gestion de la production 

Au sein de la chaîne logistique, les logiciels de gestion et d’optimisation de la production sont des outils incontournables pour maximiser les performances et réduire l’effet silos.

 

Des logiciels tels que l’ERP (Enterprise Resource Planning), le MES (Manufacturing Execution System) et le WMS (Warehouse Management System) permettent : 

  • de piloter et d’optimiser la gestion des opérations logistiques au sein de toutes les fonctions de l’entreprise : finance, logistique, RH, marketing, achats et approvisionnements, DSI (direction des systèmes d’information)…
  • de collecter, en temps réel, les données de production sur l’ensemble de la supply chain, de la réception des matières premières à la livraison des produits finis.
  • de faciliter la gestion des stocks de marchandises, de rationaliser l’utilisation de la surface de l’entrepôt, d’optimiser la gestion des approvisionnements, d’améliorer l’ordonnancement, le transport et la logistique, le planning des commandes… 

 

Ce sont des outils clés pour simplifier l’échange de données, pour créer des liens entre les différents services et pour apporter une vue d’ensemble aux collaborateurs sur la chaîne logistique.