Évaluer le management d’une entreprise est une pratique qui, bien que peu courante, peut apporter de nombreux bénéfices. Mais comment mesurer la performance managériale ? Voici quelques conseils.

 

L’approche à 360° : un outil d’évaluation managériale par les pairs 

L’une des premières méthodes d’appréciation managériale est la méthode d’évaluation à 360°. Née aux États-Unis dans les années 90, cette approche consiste à obtenir des feedbacks collectifs quant à la qualité du management. Les assesseurs sont des subordonnés, des supérieurs hiérarchiques, des pairs, mais également des clients, des fournisseurs, des prestataires, des partenaires commerciaux… 

L’objectif de cette démarche est d’obtenir une vue d’ensemble, la plus exhaustive et objective possible, grâce à des assesseurs de profils et d’horizons variés.

Les critères d’appréciation sont fixés librement par l’entreprise (ils dépendent, entre autres, du secteur d’activité, de la culture d’entreprise, du type de poste, etc.). En voici quelques exemples : 

  • Les aptitudes managériales : gestion des conflits, gestion de crise ou de changement, sens du leadership, style de management, capacité à fédérer, animer, motiver, valoriser et responsabiliser les équipes ; à développer les compétences des collaborateurs, à assurer le bien-être des salariés ; à s’approprier et à transmettre les valeurs de l’entreprise ; à encourager l’intelligence collective, l’innovation, la créativité et la prise d’initiatives…  
  • La capacité à piloter les projets : capacité à déléguer les tâches ; à s’organiser ; à atteindre les objectifs dans les délais impartis et avec les ressources prévues ; à transmettre les orientations stratégiques ; à fixer des objectifs SMART ; à anticiper les changements, les risques et les crises ; à prendre des décisions rapides et efficaces ; à booster les performances opérationnelles des collaborateurs, etc.
  • Les soft skills : aisance relationnelle, sens de la pédagogie, capacités de communication, assertivité, écoute, bienveillance, dynamisme, audace, prise d’initiatives… 

 

Précisons toutefois qu’une telle démarche reste délicate et doit être rigoureusement préparée pour être pertinente et efficace. 

L’évaluation managériale doit être réalisée via des questionnaires anonymes, avec une cinquantaine questions très ciblées. Il est également essentiel de communiquer les enjeux de la démarche en toute transparence auprès des parties prenantes et des personnes évaluées. Le respect de la confidentialité est aussi crucial dans cette approche. 

En outre, il sera aussi judicieux de transmettre aux managers une grille d’auto-évaluation, afin de confronter leurs points de vue à ceux des parties prenantes. 

Cet exercice peut être renouvelé de façon régulière et mené auprès de différents managers. Il faudra également prendre le temps d’analyser attentivement ces résultats et d’en tirer des enseignements qui pourront déboucher sur un plan d’action adapté.

 

L’entretien d’appréciation entre le manager et le responsable hiérarchique  

Évaluer le management d’une entreprise passe également par une approche plus individuelle, lors d’un échange entre le manager et le responsable hiérarchique. 

Cet entretien d’appréciation, réalisé de façon annuelle ou semestrielle, est une occasion privilégiée pour mesurer la qualité managériale

Pour ce faire, le supérieur hiérarchique devra établir en amont une grille d’évaluation détaillée. Il pourra également donner la parole aux collaborateurs afin de recueillir leurs feedbacks quant à la qualité du management, du climat social, du bien-être au travail… 

Pour que l’entretien soit efficace, des objectifs clairs ainsi que des indicateurs de performance managériale doivent avoir été définis en amont. 

 

Faire appel à un expert du management

Pour auditer avec précision le management de son entreprise, il peut également être judicieux de faire appel à un manager de transition

En effet, il est souvent difficile, en interne, de faire preuve d’assez de recul pour évaluer son management de façon objective. 

Le manager de transition, expert chevronné, est doté de longues années d’expérience et a côtoyé, au fil de sa carrière, des environnements très divers. 

Son savoir-faire, son recul et son regard neutre et avisé lui permettront de déceler les failles, les points forts et les axes d’amélioration et de mettre en relief les leviers à activer pour améliorer la qualité managériale. 

Chez WAYDEN, nous mettons à disposition des entreprises des managers de transition hautement qualifiés, dotés d’une expertise sectorielle et forts de 15 à 25 ans d’expérience à des postes de premier plan. 

 

Pourquoi évaluer le management de l’entreprise ?

Comme mentionné en début d’article, peu d’entreprises prennent le temps d’évaluer leur management. Pourtant, cette initiative peut révéler les causes d’une potentielle baisse de performance opérationnelle ou d’un manque d’engagement et de motivation chez les salariés. C’est aussi un excellent moyen danticiper les risques et d’activer les bons leviers de performances collectives. 

À terme, cette démarche peut permettre de booster les performances, d’améliorer l’épanouissement au travail, d’accélérer les process et de renforcer la compétitivité de l’entreprise.