S’il existe autant de façons différentes de manager qu’il y a de managers, une telle fonction implique toutefois de posséder quelques soft skills indispensables. Certaines aptitudes sont en effet essentielles pour garantir la bonne gestion managériale, l’engagement des équipes et l’efficacité opérationnelle des collaborateurs. Tour d’horizon des 10 qualités de tout bon manager.

 

1. Le leadership

Inné chez certains, acquis pour d’autres, le leadership est la première qualité qui décrit tout bon manager, et ce, quel que soit le style de management.

Faire preuve de leadership signifie réussir à fédérer, animer et motiver son équipe, et à susciter son engagement sans jamais avoir recours à l’autorité abusive. 

Un bon leader doit donc réussir à inspirer naturellement le respect, grâce à son dynamisme, son charisme et sa bienveillance. Cela passe aussi par une exemplarité au quotidien : ponctualité, bonne humeur, organisation, excellence opérationnelle… Il doit devenir un vrai modèle à suivre pour son équipe.

 

2. L’intelligence émotionnelle

Un manager doit aussi savoir faire preuve d’humilité dans son management d’équipe.

C’est en effet une qualité humaine indispensable pour réussir à bien diriger une équipe. Le manager doit par exemple prendre conscience de ses propres limites et faiblesses, et accepter les éventuelles critiques. Il doit également transmettre son savoir sans pour autant se montrer prétentieux ou supérieur. 

D’autre part, il est nécessaire de posséder une forte empathie pour discerner les besoins, craintes, et aspirations de ses collaborateurs. En effet, le rôle du manager est aussi de se soucier de la qualité de vie au travail de ses équipes, et de l’améliorer pour assurer le bien-être de chaque salarié.

Il est donc indispensable, pour un bon manager, d’être pourvu d’une grande intelligence émotionnelle et d’une grande maturité.

 

3. Le sens pédagogique 

Le manager tient avant tout un rôle de mentor, de “manager-coach”, qui implique d’être très pédagogue.

C’est en effet indispensable pour réussir à transmettre son savoir efficacement, avec humilité, pour faire progresser ses équipes avec des feedbacks constructifs et bienveillants. 

Cela nécessite aussi de savoir féliciter et récompenser ses équipes pour leur donner confiance et préserver leur engagement, mais aussi de pouvoir recadrer avec autorité naturelle d’éventuels comportements ou pratiques inadaptés. 

Un bon manager saura également développer les compétences de ses équipes, en organisant notamment des formations (coaching, e-learning…). 

 

4. La gestion du stress

En tant que manager, il est fréquent de faire face à des situations stressantes.

Or, tout bon manager doit posséder une excellente maîtrise du stress. Il doit savoir gérer les conflits, les crises et les urgences avec calme, optimisme et confiance. 

En effet, un manager qui se laisse envahir par le stress et par l’inquiétude risque de transmettre ses émotions à ses équipes et de compromettre l’efficacité et l’implication de tous ses collaborateurs. 

 

5. L’adaptabilité

Au sein d’une entreprise, le manager de proximité est amené à travailler auprès d’une grande diversité de profils, avec des personnalités, des âges, et des compétences très divers.

Il doit donc adapter son management en fonction des profils, mais aussi en fonction du contexte (conflit, gestion de crise, transformation profonde, changement de dirigeant…). C’est ce qu’on appelle le management situationnel.

L’adaptabilité fait donc partie des soft skills (savoir-être) essentielles en management pour bien gérer une équipe en toutes circonstances.

 

6. L’aisance relationnelle

La capacité à communiquer avec autrui est un autre atout central chez un manager. Tout bon chef d’équipe sait délivrer ses directives avec clarté et fluidité, en ne laissant aucune zone d’ombre, ni ambiguïté. C’est en effet fondamental pour éviter les interprétations erronées et les malentendus.

Un manager chevronné sait aussi faire preuve d’une grande diplomatie au moment de délivrer ses feedbacks.

D’autre part, un bon manager devra également posséder un sens de l’écoute active. Il devra se montrer disponible pour répondre aux questions ou aux craintes de chacun, et instaurer un dialogue régulier et transparent avec ses équipes. Cela est indispensable pour créer un lien de confiance et de proximité avec ses équipes.

 

7. La capacité à déléguer

Pour beaucoup de managers, il peut parfois être difficile de déléguer certaines tâches. Cela est pourtant essentiel pour renforcer l’autonomie et responsabiliser les équipes. Il faut donc savoir faire confiance et distribuer les missions en fonction des compétences de chacun. 

Cela est d’autant plus vrai pour les managers de managers, qui doivent s’en tenir à une posture stratégique, loin du terrain.

Il est également important de solliciter l’intelligence collective face à certaines problématiques, en appliquant un management participatif.

 

8. L’organisation

Un manager jongle souvent avec plusieurs projets à la fois. Il lui faudra donc faire preuve d’une organisation sans faille pour assurer le bon déroulement des missions quotidiennes, mais aussi pour piloter des projets de grande envergure.

Il devra aussi utiliser des outils de gestion de projet et des techniques de management efficaces ; effectuer un suivi régulier de l’avancée des missions ; être proactif ; réaliser des plannings et des plans d’action clairs et structurés ; et faire en sorte de toujours avoir une vue d’ensemble des différents projets en cours.

 

9. Une attitude positive

L’état d’esprit du manager peut grandement impacter la dynamique de l’ensemble des équipes. C’est pourquoi une attitude positive est une qualité fondamentale pour être un bon manager, même dans les situations les plus tendues. Cela incitera les collaborateurs à faire de même et permettra d’instaurer un environnement de travail favorable, bienveillant, et positif.

 

10. Le pragmatisme

Enfin, un manager aguerri doit savoir prendre des décisions de façon pragmatique.

Il doit prendre du recul et ne pas laisser l’implication émotionnelle altérer son jugement.

Il doit également faire preuve de réactivité et d’agilité dans ses prises de décisions, sans pour autant agir de façon précipitée, en particulier dans des situations de crise ou d’urgence. 

Au-delà de toutes ces qualités humaines et compétences managériales, un bon manager doit posséder une solide connaissance des fondamentaux du management (styles de management, méthodes de management, outils de gestion de projet…). Il est également impératif qu’il possède une solide expertise dans le secteur d’activité de l’entreprise où il travaille.