Printemps 2020 : dans la précipitation, sans signe annonciateur, la France se confine. L’état assène « nous sommes en guerre » et c’est bien à un plan de bataille accéléré que doivent se livrer toutes les entreprises. Avec effet immédiat, sans précédent pour se référer.

 

Il convient ici de rendre hommage à tous les dirigeants, DRH, DSI, DAF et managers de proximité qui ont, avec réactivité, ingéniosité et disponibilité : accéléré la digitalisation pour permettre le télétravail, concerté les partenaires sociaux, organisé l’activité partielle, mobilisé les dispositifs pour préserver la trésorerie, priorisé l’activité, adapté les process et les circuits de décisions, rassuré et maintenu le lien avec les collaborateurs… Et à tous ces collaborateurs qui ont su d’adapter et se mobiliser pour préserver l’activité.

 

Au sortir du confinement, la crise sanitaire continue pourtant de challenger les entreprises. Celles en crise de trésorerie, qui luttent et doivent se restructurer pour survivre. Celles contraintes de se repositionner et se diversifier pour générer des nouveaux leviers de croissance à plus long terme. Mais aussi toutes celles confrontées à des nouveaux sujets, RH, financiers, IT, qui ne disposent pas des compétences internes pour y faire face. Ou encore celles au défi de repenser leurs modèles managériaux et d’organisation. Car le confinement a assurément exacerbé la question du sens au travail, du rôle de chacun dans l’organisation et des leviers d’engagement. En ayant démontré la compatibilité entre productivité, résultats et home office, il oblige également à une profonde réflexion sur l’organisation du travail. Quel(s) lieu(x) d’exécution du travail ? Quelle fréquence de présence au bureau ? Pour quels contenus et quelle qualité d’échanges les jours où les collaborateurs sont physiquement présents ?

 

Défi de compétences nouvelles, défi de repenser le rôle du manager qui devient plus que jamais un leader qui donne le sens et la vision, défi de l’ingéniosité et la créativité pour se transformer … En cette rentrée, quelle que soit leur situation, les entreprises doivent se réinventer.

 

Chez WAYDEN, nous avons accompagné et vécu avec nos clients les enjeux du confinement. Les managers de transition en mission se sont mobilisés au côté des comités de direction pour s’adapter, gérer l’urgence et maintenir l’activité. Nous avons répondu à leurs besoins urgents de compétences spécifiques, en démarrant au cœur du confinement des missions sur site ou en télétravail. Et nous sommes prêts pour répondre avec eux au nouvel acte de cette rentrée : repenser les organisations, déployer de nouveaux modèles managériaux, gérer les crises de cash et de trésorerie, inventer et mettre en œuvre de nouveaux services, repenser les chaînes de production et de logistique, accélérer la digitalisation pour une organisation agile et flexible, restructurer, transformer…

 

Car face à tous ces défis, un vrai levier de réussite existe : un œil neuf, expert, surdimensionné, doté d’une forte capacité d’adaptation mais aussi d’une réelle dimension managériale. Celle-là qui saura comprendre, donner du sens et fédérer, pour réussir la transformation.

 

Perrine LOCATELLI, directrice associée WAYDEN, ancienne DRH dans l’immobilier et l’édition