FocusRH nous parle de femmes de 45 ans et plus sur le marché du travail.

Frédérique Guénot s’appuie sur l’Association Force Femmes, qui tenait sa troisième université et Février dernier, pour nous relayer ces conclusions :

Pour celles qui sont en situation de recherche d’emploi :

  • Les femmes de cette catégorie d’âge se sentent confiantes avec leur expérience et leurs compétences (86%). Elles savent valoriser leurs soft skills
  • Elles sont souples et adaptable : plus des 2/3 de celles en situation de recherche d’emploi pourraient envisager une reconversion quitte à se former, et 92% d’entre elles sont prêtes à faire des concessions pour retrouver un emploi (sur la rémunération 55%, sur la durée du contrat 58% par exemple). 37% d’entre elles hésitent entre la création d’entreprise et le retour à l’emploi
  • De même, l’index égalité va s’appliquer à 40.000 entreprises, ce qui rassure la population féminine, sénior a fortiori

Reconnues comme étant des éléments stables et souhaitant s’investir dans l’entreprise sur le long terme ; les femmes de 45 ans et plus affichent encore trop peu leurs atouts et compétences. De plus, elles sont globalement moins bonnes « réseauteuses ».

Pour lire l’article complet sur Focus RH, c’est ici.

 

  1. la suppression des écarts de salaire entre les femmes et les hommes, à poste et à âge comparables,
  2. la même chance d’avoir une augmentation pour les femmes que pour les hommes,
  3. la même chance d’obtenir une promotion pour les femmes que pour les hommes,
  4. toutes les salariées augmentées à leur retour de congés maternité, dès lors que des augmentations ont été données en leur absence,
  5. au moins quatre femmes dans les 10 plus hautes rémunérations.Deux des cinq indicateurs ont été testés sur la totalité des 40 000 entreprises concernées.

Enfin, la méthode globale a également fait l’objet de tests en situation réelle dans 35 entreprises de plus de 50 salariés, en partenariat avec l’ANDRH.
index_egalite_fh_22-11-18