Entre la hausse soudaine de la demande, la pénurie massive de produits et les déboires logistiques rencontrés, la crise sanitaire a mis en relief un certain nombre de fragilités dans la chaîne d’approvisionnement du secteur pharmaceutique. Pour rester résilients, agiles et compétitifs, les acteurs de l’industrie doivent aujourd’hui trouver des solutions pour optimiser l’ensemble de la chaîne logistique.

 

Pourquoi optimiser la supply chain dans l’industrie pharmaceutique ?

L’industrie pharmaceutique est un secteur soumis à un certain nombre d’exigences spécifiques et de défis qui rendent la gestion de la supply chain particulièrement complexe. 

Le secteur, fortement concurrentiel, est également encadré par une législation très stricte, avec des normes et des contrôles (traçabilité, conditionnement…) tout au long de la chaîne de fabrication et d’approvisionnement. À cela s’ajoutent une hausse des coûts de production et souvent une baisse des prix de vente des médicaments suite aux demandes du gouvernement.

Ces spécificités rendent la chaîne transport et logistique de l’industrie pharmaceutique très longue et complexe.

En outre, pendant la crise sanitaire, l’industrie a dû faire face à une soudaine explosion de la demande de médicaments dans les pharmacies, de vaccins et autres marchandises pharmaceutiques, qui s’est inévitablement accompagnée d’une pénurie massive des stocks en entrepôt. Se sont ajoutés à cela des défis logistiques d’envergure, avec des difficultés d’approvisionnement et d’export.

Cette situation, bien qu’exceptionnelle, a permis de révéler un certain nombre de failles dans la supply chain pharmaceutique. La crise du Covid-19 a ainsi mis en avant la nécessité d’optimiser le système actuel pour tendre vers un modèle plus résilient, afin d’accélérer la mise sur le marché des produits, d’améliorer la gestion des stocks, et de permettre l’optimisation de l’ensemble de la chaîne de valeur. 

 

Comment optimiser la supply chain dans l’industrie pharmaceutique ?

Pour optimiser le modèle de la supply chain dans le domaine pharmaceutique, les acteurs de l’industrie doivent inévitablement actionner une transformation numérique

Voici quelques exemples d’actions stratégiques destinées à optimiser la supply chain dans l’industrie pharmaceutique

  • Améliorer la collecte et l’exploitation des données, tout au long de la chaîne de valeur (recherche, planification, préparation de commandes…), pour faciliter les prises de décision et mieux piloter la supply chain ;
  • Intégrer l’intelligence artificielle (IA) dans les flux de travail des chaînes d’approvisionnement pour faciliter l’exploitation de données et automatiser les process ; 
  • Diversifier les prestataires (transporteurs et fournisseurs) au niveau géographique afin de décentraliser les risques en cas de crise ou d’aléas extérieurs ;
  • Automatiser les process grâce à des outils connectés ;
  • Placer l’innovation au cœur de la supply chain et se détacher des méthodes et process obsolètes. 

Cette modernisation de la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique peut permettre d’améliorer les process et de repérer les risques et dysfonctionnements en amont. Mais elle peut aussi permettre d’accélérer la mise sur le marché des produits, de renforcer les standards de qualité, d’avoir une vue d’ensemble sur les réseaux d’approvisionnement, de décloisonner l’information, d’optimiser les flux et de mieux gérer les risques.  

→ À lire aussi : Supply chain management : limites du modèle mondial face à la crise Covid