L’Université des métiers du nucléaire (UMN) est un projet déployé par plusieurs acteurs majeurs de la filière nucléaire. L’objectif est de favoriser la valorisation et le développement des compétences dans le nucléaire. Cette initiative est aussi une réponse majeure au déficit de main-d’œuvre auquel est confronté le secteur du nucléaire depuis de longues années.

 

Comment est née l’Université des métiers du nucléaire ? 

L’Université des Métiers du Nucléaire est une initiative portée par plusieurs acteurs de la filière du nucléaire française

  • l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) ; 
  • l’UFE (Union Française de l’Electricité) ;
  • le CSFN (Comité Stratégique de la Filière Nucléaire) ; 
  • le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) ; 
  • le groupe de production d’électricité EDF
  • Orano ; 
  • Andra ; 
  • le GIFEN (Groupement des Industriels Français de l’Énergie Nucléaire) ;
  • Nuclear Valley ; 
  • Framatome ; 
  • France Industrie ;
  • Pôle Emploi.

 

Ce projet est né de la volonté de dynamiser les programmes du nucléaire, au niveau régional, interrégional et national, et d’offrir une réponse aux besoins en recrutement sur certains métiers essentiels à la pérennité de la filière. 

La création de l’UMN fait par ailleurs suite à l’annonce d’EDF et à la mise en place du Plan Excell, qui vise notamment à renforcer le niveau de rigueur, de qualité et d’excellence dans la filière du nucléaire, notamment via le déploiement de compétences.

Le projet de création de l’UMN nucléaire avait été annoncé en 2019, et a ensuite été créé le 27 avril 2021, sous forme d’une association loi 1901.

 

Les objectifs de l’Université des métiers du nucléaire 

La création de l’Université des métiers du nucléaire s’accompagne d’un certain nombre d’actions visant à attirer plus de jeunes dans ce secteur industriel, telles que :

  • La création du portail web Mon avenir dans le nucléaire qui présente les métiers, formations et débouchés dans le nucléaire, destinés à tous types de profils, pour renforcer l’attractivité de la filière.
  • La mise en place de bourses d’études pour les élèves en formation initiale (Bac Pro, BTS, CAP), afin de renforcer l’attrait des métiers en tension dans le nucléaire (électricien industriel, tuyauteur, soudeur, chaudronnier, mécanicien machines tournantes…), auprès des jeunes dans toute la France. Une cinquantaine de bourses d’études, d’un montant unitaire de 600 euros / mois seront ainsi délivrées. Les élèves bénéficiaires seront sélectionnés au mérite et sur leur motivation.
  • Le soutien de projets locaux, à travers des campus régionaux destinés à renforcer l’offre de formation aux métiers du nucléaire. 
  • L’appui à la création de nouveaux lieux ou cursus de formation et la mise en place de modalités pédagogiques innovantes sur les métiers sensibles comme l’usinage ou le soudage. 

 

En quoi l’Université des métiers du nucléaire est-elle une réponse à la pénurie de talents dans le nucléaire ?

Cela fait près de 10 ans que le secteur du nucléaire souffre d’un manque d’attractivité qui a provoqué, à maintes reprises, une véritable pénurie de talents

Aujourd’hui, on estime que seulement 30 % des besoins en main-d’œuvre seraient couverts dans les métiers en tension (soudeurs, tuyauteurs, chaudronniers, ingénierie…). Selon la SFEN (Société française d’énergie nucléaire), 8 000 emplois annuels seraient en effet nécessaires pour couvrir tous les besoins du secteur. Or, les jeunes candidats semblent de moins en moins attirés par le nucléaire, et semblent se tourner plutôt vers des filières industrielles telles que l’aéronautique, l’automobile, les énergies renouvelables… 

La création de l’Université des Métiers du Nucléaire vise ainsi à apporter une réponse à ce déficit d’attractivité du nucléaire dans le monde professionnel et à encourager les étudiants, les jeunes diplômés, mais aussi les professionnels à s’intéresser à ces métiers.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez le communiqué de presse d’EDF sur l’Université des Métiers du Nucléaire.

 

Comment se former aux métiers du nucléaire ?

De nombreuses formations existent dans le nucléaire : écoles d’ingénieurs, bacs pro, BTS, universités… 

Voici quelques exemples d’organismes proposant des formations dans le nucléaire en France : 

 

Outre la formation académique, une formation spécifique est requise pour travailler sur un site nucléaire afin de se former aux problématiques de sûreté nucléaire, de gestion des déchets nucléaires, de radioprotection, etc. 

Découvrez par exemple les habilitations et formations en nucléaire d’EDF.

Pour prendre connaissance des métiers du nucléaire et des formations associées, il est possible de consulter le site de l’UMN, qui regroupe déjà une vingtaine de métiers du nucléaire et de formations.