Filière d’excellence, le nucléaire est aussi le troisième secteur industriel en France. Avec 3 000 entreprises sur tout le territoire, cette industrie offre de nombreuses opportunités professionnelles. À l’horizon 2022, de nombreux projets devraient voir le jour, et cette filière devrait très bientôt générer une nouvelle vague d’emplois.

 

Où en est le secteur du nucléaire en 2022 ?

Depuis une dizaine d’années, le nucléaire fait face à un certain manque d’attractivité, qui a généré à plusieurs reprises une pénurie de talents.

Le secteur est, en effet, en concurrence avec d’autres filières, qui semblent plus attirer les jeunes candidats (l’aéronautique, les nouvelles technologies, les énergies renouvelables, l’automobile…). 

On estime ainsi que seuls 30 % des besoins seraient couverts dans certains métiers en tension dans le nucléaire (soudeurs, tuyauteurs et chaudronniers…). 

Ce manque de professionnels qualifiés n’est pas négligeable. En effet, il faudrait près de 8 000 emplois par an pour couvrir tous les besoins dans le secteur du nucléaire, selon la SFEN (Société française d’énergie nucléaire).

 

Combien d’emplois sont à pourvoir dans le nucléaire en France en 2022 ?

En février 2022, Emmanuel Macron annonçait, dans le cadre de son plan de relance du nucléaire civil, la création d’un nouveau parc de 6 réacteurs EPR, avec un début de construction en 2023.

Ce projet d’envergure nécessiterait le recrutement de pas moins de 30 000 personnes (10 000 en exploitation et en maintenance et 20 000 sur les chantiers de construction de réacteurs), selon le GIFEN (groupement des industriels français de l’énergie nucléaire). 

Suite à cette annonce, EDF, en charge du projet, a annoncé le recrutement de 3 300 techniciens et ingénieurs cette année, à pourvoir dans cinq régions de France : Île-de-France ; Auvergne-Rhône-Alpes ; Centre-Val de Loire ; Normandie et Grand Est.

La compagnie d’électricité, qui emploie actuellement 165 000 collaborateurs, prévoit plus largement de recruter, partout en France, 15 500 nouveaux salariés en 2022 à l’échelle nationale, dont 8 000 nouveaux collaborateurs (7 000 en CDI et 1 000 en CDD) ; 4 000 alternants pour 2022-2023 et 3 500 stagiaires.

Ces nouveaux emplois devraient répondre aux besoins en compétences industrielles, techniques et numériques. Ils concernent principalement les jeunes diplômés et les candidats plus expérimentés (du bac pro au bac +5), dans plusieurs domaines d’expertise : maintenance de sites de production d’électricité et du pilotage de projet ; mécaniciens machines tournantes ; chaudronniers ; automaticiens ; planificateurs ; génie civil ; instrumentistes ; tuyauteurs ; électriciens industriels ; systèmes d’information (cybersécurité ; architecte SI ; product owner ; chef de projet)… 

Le fournisseur d’électricité français souhaite notamment développer la mixité au sein du secteur et encourager les femmes à rejoindre cette filière. 

Cette démarche de recrutement à grande échelle vise ainsi à renforcer le développement de la filière du nucléaire.

 

Quels sont les emplois qui recrutent dans le nucléaire ?

Le secteur du nucléaire regroupe un large panel de métiers très divers, tels que : 

  • des ingénieurs, 
  • des électriciens industriels, 
  • des chaudronniers, 
  • des soudeurs, 
  • des robinetiers, 
  • des techniciens,
  • des automaticiens, 
  • des instrumentistes, 
  • des mécaniciens sur machines tournantes, 
  • des experts en génie civil, 
  • des chercheurs… 

La filière compte aussi des emplois en communication, management, ingénierie, RH, audit, informatique, agents de conduite, agents de sûreté, de sécurité, de maintenance… 

Les débouchés sont donc larges et variés dans le secteur du nucléaire civil.

Quel est le salaire moyen dans le nucléaire ?

Le salaire médian pour les emplois dans le nucléaire en France est de 33 000 € annuels. Pour un poste de niveau débutant, il faut compter environ 23 400 € par an, et les travailleurs expérimentés peuvent gagner jusqu’à 50 489 € annuels. Toutefois, cela peut grandement varier selon le métier.

Quels diplômes sont requis pour travailler dans le nucléaire ?

La filière nucléaire regroupe des professionnels de différents niveaux d’études : Bac pro, Bac +2, Bac +5, écoles d’ingénieurs et universités. Pour travailler sur des sites nucléaires, il est nécessaire de suivre, outre la formation académique, des formations spécifiques relatives à la sécurité, à la sûreté nucléaire, à la radioprotection, à l’assurance qualité…