Avec plus de 3 000 entreprises en France, le secteur nucléaire français est la troisième filière industrielle de l’Hexagone. C’est également une industrie qui fait face, depuis une dizaine d’années, à un manque de professionnels qualifiés. La filière nucléaire française recruterait notamment près de 10 000 techniciens chaque année.

Nous vous proposons ici une liste d’entreprises du nucléaire en France qui recrutent en 2022.

 

1. Spie

Le Groupe SPIE France, spécialisé dans le secteur de l’énergie et des communications a annoncé, début avril 2022, son intention de recruter 3 600 professionnels, hommes et femmes, dans toute la France, parmi lesquels 600 alternants. L’entreprise va notamment proposer des CDI à temps plein, mais aussi une cinquantaine de postes en alternance. Tous les niveaux d’études sont concernés (bac professionnel, licence, BTS, diplôme d’ingénieur…). 

SPIE est un fournisseur européen en pleine croissance, qui accompagne ses clients dans les transformations numériques et dans les transitions énergétiques. Le groupe possède 400 filiales, implantées dans toute la France.

Voici une liste des postes recherchés par la société dans le nucléaire  :

  • monteur
  • soudeur
  • électricien industriel
  • technicien de maintenance
  • ingénieur efficacité énergétique
  • électricien courant faible et fort
  • ingénieur télécom
  • raccordeur fibre optique
  • conducteur de travaux
  • ingénieur réseaux
  • ingénieur et technicien smart city
  • cybersécurité
  • responsable d’activités réseaux d’énergie

 

2. EDF

Le groupe EDF est, dans le classement des entreprises nucléaires, le tout premier exploitant nucléaire à l’échelle mondiale. La société possède et exploite en effet un parc de 78 réacteurs nucléaires à l’échelle internationale, dont 58 en France, ce qui en fait un leader de premier plan parmi les entreprises nucléaires du monde.

Dans le cadre du plan de relance de l’énergie atomique et de l’industrie nucléaire civile initié par Emmanuel Macron début 2022, qui vise notamment la construction d’un parc nucléaire avec six nouveaux réacteurs EPR, la compagnie EDF (Electricité de France), en charge du projet, a annoncé le recrutement de 3 000 techniciens et ingénieurs en 2022. Le chef de l’État a en effet prévu un début de chantier en 2023 et une mise en service en 2035. 

Cette campagne de recrutement concerne 5 régions de l’Hexagone : l’Île-de-France ; l’Auvergne-Rhône-Alpes ; le Centre-Val de Loire ; la Normandie et la région Grand Est. 

À plus grande échelle, cette entreprise nucléaire française, qui compte 165 000 collaborateurs à l’heure actuelle, prévoit de recruter 15 500 nouveaux salariés en 2022 dans toute la France, dont 7 000 salariés en CDI, 1 000 salariés en CDD, 4 000 alternants et 3 500  stagiaires. 

Les métiers concernés sont notamment : des mécaniciens machines tournantes ; des professionnels de la maintenance de sites de production d’électricité et du pilotage de projet ; des chaudronniers ; des automaticiens ; des planificateurs ; des experts en génie civil ; des instrumentistes ; des tuyauteurs ; des électriciens industriels ; des professionnels de systèmes d’information (cybersécurité ; architecte SI ; product owner ; chef de projet) … Les femmes sont tout particulièrement encouragées à candidater, afin de diversifier la filière de l’énergie nucléaire en France.

 

3. Bouygues Construction

Bouygues Construction, filiale du groupe Bouygues, a également lancé une campagne de recrutement en 2022, avec le recrutement de 1 000 étudiants en alternance, afin de répondre aux forts besoins en compétences du groupe. L’entreprise ambitionne par ailleurs d’atteindre l’objectif suivant : avoir 10 % de ses effectifs en alternance à l’horizon 2025. Les jeunes diplômés représentent déjà 60 % des recrutements de la société. 

Parmi ces offres, plusieurs postes sont à pourvoir dans le secteur du nucléaire, au sein de Bouygues Construction Services Nucléaires, entreprise nucléaire qui regroupe 425 collaborateurs dans 6 corps de métiers : le génie civil nucléaire ; le démantèlement des installations nucléaires ; la maintenance ; la gestion de déchets nucléaires ; la robotique et la conception de machines spéciales ; la ventilation des centrales nucléaires avec élimination de la radioactivité pour garantir la sûreté nucléaire… 

 

4. Engie (ex-GDF Suez)

Acteur majeur de la transition vers la neutralité carbone, ENGIE (anciennement GDF Suez) possède des compétences sur toute la chaîne du nucléaire. Le groupe compte, dans le nucléaire, 9 000 collaborateurs, et recrute chaque année de nouveaux salariés, dans de nombreux secteurs d’activité : ingénierie ; développement ; achats ; construction et installation ; exploitation et maintenance ; gestion des déchets radioactifs et retraitement ; opérations de démantèlement de centrale nucléaire… 

Engie Electrabel exploite notamment 7 réacteurs nucléaires en Belgique, 4 à Doel et 3 à Tihange. 

 

5. Orano (ex-Areva)

Orano, anciennement groupe Areva, est une multinationale française spécialisée dans le combustible nucléaire. Le groupe, qui compte actuellement 16 500 collaborateurs dans le monde entier, recrute près de 800 nouveaux collaborateurs chaque année. 

Cette entreprise nucléaire recherche des talents dans un large panel de domaines d’expertise : mines ; chimie de l’uranium (combustible nucléaire) ; enrichissement ; ingénierie ; recyclage de combustibles usés ; démantèlement des centrales ; logistique ; nucléaire médical…