Les risques RH font partie intégrante de toute entreprise. S’ils sont mal gérés et non anticipés, ces risques peuvent avoir des conséquences préjudiciables sur le capital humain, sur les performances et sur la pérennité de l’organisation. 

Face à ces enjeux majeurs, le manager de transition spécialisé en ressources humaines est un partenaire privilégié pour accompagner l’entreprise dans la prévention, la maîtrise et la gestion du risque RH.

 

Quels sont les risques RH et leurs enjeux ? 

L’on parle de risques RH pour faire référence aux risques qui ont trait à la gestion des ressources humaines en entreprise. Voici quelques exemples de risques RH : 

  • Un taux d’absentéisme élevé 
  • Un fort turn-over
  • Des risques psychosociaux (RPS)
  • Des maladies professionnelles récurrentes : troubles musculo-squelettiques (TMS), burn-out, stress… 
  • Des dérives de la masse salariale
  • Une obsolescence des compétences en interne
  • La perte de sens au travail 
  • Des difficultés de recrutement sur des postes clés vacants 
  • Une politique de rémunération peu équitable ou inadaptée
  • Les risques liés à la QVT (qualité de vie au travail)
  • La résistance au changement et la baisse de l’engagement lors d’un projet de transformation (restructuration, fusion-acquisition, transformation digitale, transition RSE, mutation des modes d’organisation au travail, changement de business model, changement de la gouvernance…) 
  • Un manque d’effectif face à un pic d’activité inattendu
  • …  

On distingue 3 types de risques RH : 

  • Les risques internes : risques psychosociaux ; risques liés à la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) ; turn-over ; formation ; mobilité ; santé au travail…
  • Les risques périphériques : liés aux conditions de travail et à la sécurité des équipes de terrain ;
  • Les risques externes : en lien avec l’environnement social, l’image, la marque employeur et la réputation de l’entreprise.

La gestion des risques humains, de santé et de sécurité en entreprise est une obligation légale, qui doit faire l’objet de la rédaction et de la mise à jour du DUER (Document unique d’évaluation des risques). 

 

Quel est le rôle du manager de transition RH ? 

Le manager de transition spécialisé dans la fonction RH (on parle aussi de DRH de transition) est un professionnel externe à l’entreprise, expert en risk management, qui peut intervenir, pendant une période allant de 6 à 18 mois, pour accompagner la société face à un défi RH.

Ultra-qualifié et expérimenté, il est parfaitement familiarisé avec les situations de crise et d’urgence. Il peut ainsi intervenir au sein du département RH pour :

  • Gérer une crise qui présente des risques liés à l’humain (emplois menacés par exemple)
  • Pallier l’absence d’un DRH ou autre collaborateur clé dans le département des ressources humaines. Le manager de transition RH gère les missions du quotidien inhérentes à la fonction (gestion du personnel, gestion des carrières, gestion des projets et des équipes RH…).
  • Piloter une conduite du changement RH (mise en place d’un SIRH – Système d’information RH ; gérer une restructuration ; mobiliser les équipes lors d’une fusion-acquisition…)
  • Gérer la fermeture d’un site de production ou d’une filiale ; 
  • Accompagner l’entreprise face à des risques RH divers : baisse des effectifs ; désengagement massif ; conflit social ; grèves répétées… 
  • Mener une opération de recrutement délicate (pénurie de talents sur un secteur en tension par exemple).
  • … 

 

Comment le manager de transition peut-il accompagner l’entreprise dans la gestion du risque RH ?

Fort d’un vivier de 8 000 managers de transition, WAYDEN est en mesure de missionner un manager de transition RH aguerri et hautement expérimenté, doté de 15 à 25 ans de carrière à des postes exigeants et rompu à la gestion de projets RH en tous genres, au sein d’environnements complexes. 

Cet expert intervient, directement au sein de votre entreprise, pour vous accompagner dans la gestion des risques RH, quels qu’ils soient.

Opérationnel dès l’instant où il intègre l’entreprise, ce leader naturel se chargera :

  • De réaliser un audit, une évaluation et une analyse des risques RH rencontrés
  • De mettre en place un plan d’action adapté à la gestion des risques RH
  • De déployer les actions nécessaires pour contenir les risques, en maîtriser l’impact et stabiliser la situation (mise en place d’un PCA -plan de continuité d’activité ; instaurer une politique de prévention et de sécurité au travail ; négocier les plans sociaux ; mettre en place un plan de formation…)
  • D’assurer la pérennité des actions mises en place pour maîtriser les futurs risques RH
  • De fédérer, animer et mobiliser les équipes au quotidien
  • D’apaiser les tensions et de gérer les éventuelles situations conflictuelles 
  • D’instaurer un climat social bienveillant et de maintenir le dialogue social
  • De préserver la marque employeur de l’entreprise 
  • De garantir une communication étroite et transparente en interne 

Grâce à un savoir-être hors pair et un savoir-faire pointu (gestion du stress, intelligence émotionnelle et relationnelle, leadership, audace, empathie, écoute active…), il saura anticiper, gérer et maîtriser les risques RH, afin de préserver le capital humain de l’entreprise et le bien-être des collaborateurs.